Comment apprendre à s’aimer pour une vie plus sereine et joyeuse ? – Défi #4

Aujourd’hui je vous partage un exercice que j’ai mis en place dans ma vie pour changer ma façon de penser (très critique) et aimer de plus en plus qui je suis et ce que je fais. Parce que je pense que c’est vraiment important pour nous d’abord, puis pour nos enfants et pour la planète.

Je vous parle de tout ça dans la vidéo :

Points importants : Comment apprendre à s’aimer ?

(Et des détails en plus. La vidéo étant encore un stress pour moi, je n’arrive pas forcément à vous dire tout ce que je voulais vous dire, donc je le mets dans cet article ! Si ça vous intéresse. J’aime bien raconter toute l’histoire parce que je trouve ça important.)

Un livre

J’ai acheté récemment ce livre :

Parce qu’il est beaucoup conseillé dans les formations que je suis comme étant la référence dans le domaine des relations sociales. Et comme c’est un domaine que j’ai envie de développer pour moi, j’ai fini par l’acheter, pour me faire ma propre idée.

Alors, honnêtement, pour l’instant je n’ai lu que 2 chapitres. Mais, il y a déjà de quoi faire avec ça !!

Je vous résume les 2 chapitres en question (ils détaillent 1 principe chacun, important dans les relations) :

  • Principe 1 : Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas.

J’aime beaucoup ce passage du livre, qui explique bien le pourquoi de ce principe je trouve :

La critique est vaine parce qu’elle met l’individu sur la défensive et le pousse à se justifier. La critique est dangereuse parce qu’elle blesse l’amour-propre et qu’elle provoque la rancune.

Dale Carnegie – Comment se faire des amis
  • Principe 2 : Complimentez honnêtement et sincèrement.

Là il y a plusieurs passages qui me touchent, je choisi de vous partager celui-là :

(…) il est possible de transformer la vie de quelqu’un simplement en lui témoignant de la considération.

Dale Carnegie – Comment se faire des amis

Alors bien sûr je vous fais un résumé très succinct, si ça vous intéresse d’en savoir plus, je vous conseille de vous procurer ce livre, dans lequel ces 2 principes sont bien détaillés.

Mon propos ici est plutôt de vous montrer ce que moi j’ai fait avec ça – et que vous allez pouvoir faire aussi, si ça vous dit !

J’expérimente dans mes relations

Lire pour lire, ça ne m’intéresse pas, donc j’ai tout de suite commencé à essayer d’appliquer ces principes dans ma vie. En particulier dans mes relations avec mes enfants.

Et je me suis tout de suite rendue compte que :

  1. Je critiquais vraiment beaucoup
  2. Je ne sais pas quoi faire à la place ! Même si le principe 2 aide un peu à ce sujet, quand a envie de critiquer souvent, on a du mal à trouver un compliment à dire. Tout ça pour dire que j’avais des blancs, je ne savais pas quoi dire, faire, comment réagir autrement.

Je trouve quand même ça déjà super de s’en rendre compte, c’est le premier pas. Et je continue à faire attention à ça, même si pour l’instant je ne sais pas quoi faire à la place. Ça m’a déjà bien aidée à diminuer les critiques et les râleries.

Révélation !

J’ai vraiment pris conscience d’un truc, après plusieurs jours à faire attention à ne pas critiquer mes enfants :

J’ai réalisé que je passais mon temps à me critiquer moi-même !!!

Et que je ne me faisais pas de compliments, évidemment !

C’est là que je me suis dis :

Si je n’arrive pas à le faire avec moi-même, comment est-ce que je peux le faire avec les autres ???!!!!!

Alors j’ai décidé d’appliquer ces 2 principes à moi-même – à ma relation avec moi – en priorité.

Comment je fais ?

C’est très simple : dès que j’observe que je suis en train de me focaliser sur ce que je n’ai pas fait, ou pas bien fait, tout de suite je switch,e regarde tout ce que j’ai accompli dans la journée !

Ce que ça me fait

Eh bien, dès le moment où j’ai eu cette prise de conscience, j’ai reporté mon attention sur tout ce que j’avais fait. Et j’ai tout de suite ressenti une grande douceur à l’intérieur de moi. Et une sorte de soulagement, d’enfin me reconnaître, reconnaître que je suis quelqu’un de bien, qui mérite des compliments pour tout ce qu’il accomplit. Pas seulement des critiques sans arrêt.

Je ne sais pas si ça vous parle les critiques (comme on vit dans un monde très orienté sur le négatif je pense que oui) mais ça dessèche vraiment à l’intérieur, on se sent tellement minuscule (et de plus en plus), toujours nul, on a l’impression qu’on ne mérite d’être aimé. C’est l’effet que ça fait quand on critique quelqu’un et c’est l’effet que ça fait quand on se critique soi-même.

Perso, je crois que je n’ai jamais ressenti une telle douceur envers moi-même.

Beaucoup de formateurs que j’écoute nous disent de nous comporter avec nous-mêmes comme un parent bienveillant. Et si j’ai toujours trouvé l’idée cool, concrètement je n’ai jamais vraiment su comment faire. Eh bien là, je pense que j’ai trouvé !

Et ça me fait tellement plaisir. Ça me soulage. Et je me sens enfin reconnue et aimé telle que je suis. Par moi-même en plus, c’est trop cool !!

Pour moi c’est vraiment un exercice qui permet de nous apporter cet amour et cette reconnaissance dont on a tous besoin !

Et ensuite, on est tellement plus heureux et serein dans sa vie.

Je m’étale un peu là, mais c’est que je trouve ça tellement important, d’apprendre à s’aimer. Et ça fait vraiment du bien ! (si vous avez regardé la vidéo en entier vous avez dû le comprendre parce que je l’ai dit peins de fois 😉)

Exemple pratique (de mise en application dans ma vie)

Je trouve mes vidéos jusque là plutôt bof, mais je les ai faites !!!! Alors qu’il y a même rien qu’1 mois je n’osais pas ! Donc j’ai réussi à le faire et c’est super !

Ça ne m’empêche pas de voir tout ce que j’ai à améliorer et à apprendre, et de m’entraîner à le faire pour la suivante. Mais au moins, de me focaliser sur le fait que j’ai réussi à les tourner et que j’ai osé les mettre en ligne, ça me rend fière de moi. Et je suis beaucoup plus heureuse le soir en allant me coucher.

Alors que si je restais focalisée sur tout ce qui est nul dans ces vidéos (voilà une bonne critique !) je serais vraiment malheureuse, déprimée, démoralisée et je me fouetterais encore plus. Ce qui ne m’aiderait certainement pas à m’améliorer, ni à avancer !

J’espère que mon exemple vous parle. Et vous voyez par la même occasion que de se focaliser sur le positif ne veut pas dire oublier le négatif et ne pas pouvoir s’améliorer. Au contraire, on a beaucoup plus envie de s’améliorer, vu qu’on se sent soutenu, porté, encouragé. Top, non ?

Et ça me fait plaisir de partager tout ça avec vous, parce que pour l’instant ce n’est vraiment pas facile pour moi de tourner ces vidéos. Merci de votre indulgence !

Pour vous

Pour que vous puissiez tester ça pour vous, vous pouvez faire comme moi : vous observer, et dès que vous vous surprenez à vous critiquer, vous arrêtez et vous remettez votre attention vers tout ce que vous avez fait de bien.

Maintenant, je ne pense pas que ce soit forcément la meilleure solution pour commencer.

Moi je fais comme ça parce que j’ai de la pratique dans ce domaine. Je fais pleins d’exercices vers ça depuis 2 ans déjà. Pas exactement sous cette forme là, mais l’idée générale est quand même la même, du coup je commence à avoir de l’entraînement. Donc c’est facile pour moi de le faire en direct

L’exercice que je vous propose de faire vous, pour commencer, c’est de prendre 3 minutes tous les soirs pour noter (par écrit) tout ce que vous avez accompli dans la journée. Même si ce n’était pas parfait, l’important c’est de d’avoir fait quand même et vous pouvez être fier de vous pour ça !

Je vous conseille de vous acheter un beau cahier pour faire ça ! 😉 Parce que ça fait plaisir, c’est un symbole de l’importance que l’on accorde à notre bien-être et surtout ça donne envie de faire l’exercice ! C’est vachement plus agréable de le faire dans un cahier qui nous plait que dans un cahier brouillon, je trouve !

Voilà les cahiers que moi j’ai pris pour faire ce type d’exercice. Je les trouve très beaux et rien que de les regarder ça me fait plaisir : d’une part je me dis que je mérite de m’offrir de si belles choses, et d’autre part je me dis que j’accorde de l’importance à mon bien-être. (Et par extension à celui de ma famille, parce que c’est une de mes motivations à être plus heureuse et à m’aimer d’avantage – je veux montrer l’exemple aux gens que j’aime 😃). Et rien que pour ça, ça vaut le coup de dépenser peut-être un peu plus cher dans un cahier qui vous plait vraiment. Sans jugement ! Chacun ses goûts !

Je vous encourage vivement à tester !

Soyez un sceptique intelligent !

Je finirais sur cette phrase d’Olivier Roland (ou David Laroche…? en fait je crois que les 2 la disent 😉 ).

Ça signifie, que peut-être vous n’êtes pas convaincu par cet exercice. Mais plutôt que de le mettre directement de coté en vous disant que ce n’est pas pour vous, pourquoi ne pas tester pendant 1 mois ? Ça ne vous coûte pas grand chose (même si vous décidez d’acheter un cahier spécial) et au bout de ce mois, vous verrez déjà mieux si vraiment ça ne vous correspond pas ou si au contraire ça a des effets bénéfiques sur votre vie (et vos relations) !

Testez !

C’est important de tester sur la durée, parce que ça peut être une nouvelle façon de penser pour beaucoup d’entre nous et ça ne se fait pas en 1 jour. Surtout qu’au début, vous allez avoir du mal : soit vous ne verrez pas ce que vous avait fait, soit vous le verrez MAIS… votre cerveau vous ramènera aussi sec sur tout ce qui ne va pas. Je le sais, je suis passée par là !

Mais si vous avez vraiment envie d’être plus heureux, plus serein, d’apprendre à vous aimer pleinement, continuez ! Ça va venir ! (Je vous l’ai dit, moi ça fait 2 ans que je suis dessus et ça commence à peine à venir facilement !)

Et ça va plus loin

Oh, et bien sûr, progressivement, vous pouvez faire la même chose avec vos enfants et votre conjoint ! Quand ils font un truc qui vous donne envie de critiquer, focalisez-vous sur ce qu’ils ont fait de bien, ou sur ce qu’il y a de positif dans ce qu’ils ont fait. Comme ça, progressivement, vous changez votre relation à vous-même et votre relation avec eux. Cool, non ?!

Si le bien-être vous parle, le votre, celui de vos enfants, de votre conjoint, … je vous conseille vraiment d’essayer !

Pour moi, c’est vraiment important, avant de songer à prendre soin de la planète, de prendre soin de nous et de nos besoins. D’apprendre à nous aimer tel que l’on est. Parce que je suis sûre que si on s’est déconnectés de la planète c’est surtout parce qu’on s’est déconnecté de nous aussi. Comment peut-on vraiment aimer la planète, les autres, quand on passe son temps à se détester soi-même ?

Donnez nous votre avis !

Je vous laisse là-dessus. J’espère que cet article vous aura inspiré ! (et vous aura donné envie d’essayer pour vous aimer d’avantage 😉)

Partagez nous dans les commentaires si ça vous parle et si vous avez envie d’essayer ? Et si vous le faite, qu’est-ce que ça vous a apporté ?

Si vous faites déjà ce travail sur vous, dites ce que vous faites, pour apprendre à vous aimer et vous respecter de plus en plus ? Quel exercice, quelle habitude, etc…? Ça pourra tous nous servir ! (moi y compris, parce que je suis encore loin de m’aimer pleinement !)

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •