Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur notre blog !

Si vous êtes arrivés ici c’est que l’autoconstruction et une mode de vie alternatif, la simplicité, l’autonomie vous intéresse.

Mais qui sommes nous pour vous parler de tout ça ?!

Nous sommes Sarah et Olivier et nous avons décidé il y a quelques années de construire nous-même notre maison. De mener une vie de plus en plus en accord avec nos valeurs, vers plus d’autonomie et de simplicité. De bienveillance aussi.

Et nous avons finalement décidés de nous présenter individuellement, chacun avec nos motivations et valeurs profondes 🙂. Comme ça vous nous connaîtrez mieux !

Olivier

Pose du toit du hangar (en tôle). 2011

Je suis un terreu. Je suis un terrien. Qui a deux mains. Deux mains pleines de terre et j’aime ça.

J’aime la terre qui tourne dans l’espace, mais surtout, j’aime ma terre que j’ai construite, nourri, amendée, non travaillée, admirée et rendue vivante.

Si j’avais pu, techniquement, ma maison serais de terre crue, monolitique.

Je suis terreu et fan de tout ce qui y pousse.

Après un bac pro et un BTS de paysage conventionnel (où j’ai rencontré Sarah) au service de l’industrie et de ton employeur, je n’ai été qu’en conflit avec mes différents employeurs. La formation d’élagueur m’a offerte une piste un peu rebelle, perchée…

Bon, bah, je vais me mettre à mon compte et construire ma vie de mes mains.

Voilà !

Ma maison de mes mains, ma vie de mes mains, c’est tout simplement pratiquer au quotidien ce qui nous passionne. Se lever le matin tôt, avant son réveil pour aller réaliser une tâche qui nous tient à cœur. Que l’on juge nécessaire pour son bien-être ou sa vie.

Alors, après avoir tant pratiqué, lu, confronté, discuté, pourquoi ne pas mettre cette pratique quotidienne, cette connaissance au service de personnes qui ont le même intérêt (naissant ou non) que moi il y a 15 ans ?

Ce covid 19 a renforcé mes convictions et ma détermination que c’est la voie qui me convient sur terre.

Ce qui va changer pour moi avec le blog et internet, c’est que je ne le fait plus pour moi uniquement. Maintenant vous pouvez me voir et cel me motive à faire les choses un peu mieux, toujours pour moi mais avec votre regard derrière, votre critique, votre jugement.

Je ne sais pas si ça va me plaire à la longue mais ne vous inquiétez pas, si ça me gonfle je ne vais pas me forcer à faire quelque chose que je n’aime pas.

Voilà !

Alors, quel va être le programme de cette chaîne (youtube), de ce blog, on verra bien ce qu’il y a à faire demain. Avec si possible les mains dans la terre, ce serait plus sympa ! 👨‍🌾

Mise en place de notre phytoépurtion en 2018

Sarah

Mon histoire vis-à-vis de l’autoconstruction

2013 : début de la construction de la maison et premier bébé en route.

Quand j’étais enfant (entre 7 et 10 ans) j’avais une activité artistique : je faisais de la peinture libre, du coloriage de mandala et de l’argile. Un jour, avec l’argile, j’ai fait des petites briques et j’ai monté une petite maison. J’ai fait un toit. Et j’ai demandé à la cuire pour la ramener chez moi.

En le faisant, je rêvais de construire moi-même ma maison un jour.

Et puis, quasi en même temps, je me suis dit que s’il y avait des pros pour le faire, et que personne ne le faisait soi-même, c’est que ça devait être plus compliqué que de simplement empiler des briques. (Et c’est vrai !)

Du coup, je me suis dit que tant pis, je ne construirais jamais ma maison.

Le temps a passé.

J’ai rencontré Olivier.

On a commencé à sortir ensemble. A faire des plans ensembles. On a emménagé ensemble.

Et il m’a parlé de son envie d’autoconstruire sa maison.

!!!

Je suis restée un peu con, j’avoue. Parce que je croyais encore que ce n’était pas possible.

Et j’ai réalisé que si, c’était carrément possible ! Pas facile (oh non !!!) mais possible.

Du coup, on s’est lancé ensemble sur ce projet, Olivier se renseignant beaucoup sur ce qui se faisait, faisant des stages, des visites, lisant des tonnes de livres (toute la partie technique surtout) et moi commençant à chercher des terrains, définissant ce qu’on voulait dans la maison, à quoi elle ressemblerait, etc…

Après quelques années de recherches et de préparation, nous avons enfin trouvé un terrain qui regroupait la majorité de nos critères.

On l’a acheté et on s’est lancés !!

2010 : l’année où notre projet est devenu beaucoup plus concret : achat de notre terrain, mariage et… notre première botte de paille !!!

J’ai réalisé mon rêve !! Trop cool !

Nous avons ensuite partagé notre expérience à plusieurs reprises, avec des connaissances qui voulaient se lancer et qui se posaient des questions.

Mon ex-belle-sœur s’est aussi lancée dans l’autoconstruction de sa tiny house dans notre cour. Et nous avons été ravis de pouvoir l’aider à différents moments, aussi bien dans la conception que dans la réalisation des plans techniques. Et aussi dans la réalisation proprement dite de sa tiny.

Nous avons ainsi décidé de partager notre expérience et nos conseils sur un blog, parce que nous aimons parler d’autoconstruction. Parce que chaque projet est unique (c’est pour ça que c’est compliqué de donner des conseils techniques d’ailleurs). Parce que c’est un vrai accomplissement de construire sa maison, mais c’est aussi hyper challengeant et compliqué par certains moments !

Et que surtout, il existe assez peu d’aide sur le sujet finalement sur internet. Une fois qu’on s’y connait c’est assez facile parce qu’on sait où chercher, mais quand on débute ? C’est un peu la galère !

D’où l’idée de vous aider avec notre blog. Et de partager nos connaissances et notre expérience.

Ecologie, autonomie, préservation de l’environnement, VIVRE AUTREMENT

Bien sûr, en parallèle de l’autoconstruction, Olivier a toujours été très sensible à l’autonomie et à faire les choses lui-même. D’où l’autoconstruction d’ailleurs 😉

Moi perso, j’ai toujours baigné dans une famille très sensible à l’écologie, à l’alimentation locale et biologique (nous faisions partis de pionniers des Biocoop et de l’achat en vrac), les médecines alternatives. Un peu moins le potager, même si on en avait un (mais moi perso je n’ai jamais été fan donc ça ne m’intéressait pas beaucoup 😊).

Dans tous les cas, l’écologie et l’autonomie ont toujours été importantes pour nous.

Vivre d’une autre manière aussi.

Je n’ai jamais rêvé de bosser 35-40h/semaine pendant 40 ans ou plus. Pour ensuite pouvoir faire ce que je voulais/vivre une fois à la retraite.

Très peu pour moi.

J’ai toujours recherché le fait de me construire une vie sur mesure, qui me correspond pleinement et dont je peux profiter maintenant ! Pas plus tard.

Avec l’arrivée de nos enfants, j’avais aussi envie de profiter d’eux. De passer du temps avec eux. Ne pas directement les envoyer à la crèche, chez la nounou, à l’école…

Du coup, en parallèle de la construction de notre maison, c’est toute notre vie que nous avons questionnée et que nous avons décidé de construire comme on le voulait :

Dès l’achat du terrain, avant même de commencer les fondations, nous avons défini l’emplacement de notre potager et Olivier a amené dessus des copeaux de bois pour commencer à enrichir la terre. Ce qui fait que quand nous avons commencé notre potager à la fin de la maison, la terre était déjà super riche ! (Je sais que je vous ai dit que le potager ce n’est pas mon truc, et c’est vrai ! Heureusement Olivier lui adore ça 😉)

Nous avons aussi progressivement limité nos achats en supermarché pour privilégier ceux au marché local, à la Biocoop et chez des producteurs locaux. (On a de la chance, en Bretagne où on est, la plupart des producteurs locaux sont bio !)

J’ai aussi eu envie de limiter plus nos déchets.

Nos enfants étant nés pendant la construction, je me suis naturellement intéressée à la parentalité bienveillante/alternative. Je les ai allaités pendant 9 mois. J’ai fait du cododo. Je les ai portés en écharpe (même sur le chantier 😉).

Et au 6 mois de mon fils aîné, j’ai découvert qu’on pouvait faire l’école à la maison ! J’avoue que je ne savais pas du tout et que je voulais juste me renseigner sur les écoles alternatives.

Ça m’a tout de suite plu et nous sommes partis sur ce projet avec Olivier.

J’ai du coup rencontré d’autres familles qui faisait l’instruction en famille (IEF – c’est l’appellation officielle). Un peu au départ puis beaucoup plus depuis les 5 ans de mon fils.

Pour nous, l’IEF s’inscrit tout à fait dans la vie que nous avons choisi, qui respecte le rythme de chacun (au maximum en tout cas, parce que ce n’est pas toujours facile de concilier tout le monde !), avec liberté et autonomie.

Ça bosse ! (Bon en fait pas tant que ça, faut quand même pas exagérer ! 😉😂)

Co-vid

Et puis est arrivée la crise du co-vid début 2020. Et je me suis rendu compte que c’était sûrement un prémisce à la crise écologique annoncée depuis quelques années.

Moi perso, je ne trouve pas que le co-vid c’est si grave que ça.

Tout se passe plutôt bien, et la maladie n’est même pas si grave que ça (allez voir ce blog si vous voulez en savoir plus, documenté par des vraies études scientifiques ! J’ai d’ailleurs fait une interview avec lui que vous pouvez retrouver ici)

Mais ça nous montre carrément ce qui pourrait arriver d’ici quelques années, en pire, si on continue comme ça.

Du coup, même nous qui sommes écolos et qui faisons attention, franchement, on pourrait faire encore plus.

Par exemple, jusque-là je trouvais l’idée d’être autonome un peu excessive. « Je sais pas, faut quand même pas exagérer non ? »

Finalement, développer notre potager (et verger) pour nous fournir la plus grosse partie de notre nourriture me parait juste essentiel maintenant.

Se créer un réseau d’entraide aussi. (Parce que vraiment tout faire soi-même… j’y crois vraiment pas. En plus ce n’est pas top je trouve, moi j’aime bien être en relation avec d’autres, c’est plus sympa 😊).

Ça me donne envie d’aller encore plus loin pour nous-mêmes. Mais aussi de porter ce message et d’aider les gens qui veulent se lancer (même en ville, parce que je pense que c’est carrément possible – pas comme à la compagne c’est évident, mais possible quand même) à le faire. En partageant nos connaissances, nos expériences.

Concrètement sur le terrain, mais aussi en agissant sur l’état d’esprit. Parce que je suis persuadée que c’est essentiel, et même vital, de changer notre façon de penser et de fonctionner pour créer un nouveau monde. Pas seulement de se mettre au bio et au zéro déchet. Pour moi ça ne suffit pas.

D’où la création de ce blog. Où nous vous accompagnons principalement sur votre projet d’autoconstruction… Mais aussi à tout ce que vous voulez mettre en place pour aller vers plus d’autonomie, d’écologie, pour préserver la planète, profiter de votre vie aussi (bah oui, c’est pas du tout incompatible !) et passer des temps de ouf avec vos enfants !

Si ce programme vous plait, et que nos présentations vous parlent, bienvenu sur notre blog !

On vous accompagne dans votre projet d’autoconstruction, d’autonomie… et plus si affinités 😉 !

Si vous avez n’importe quelle question (en lien avec les sujets du blog quand même !) laissez nous un commentaire sous les articles ou contactez-nous directement dans la rubrique contact. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Instagram et, évidemment, Youtube !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Téléchargez nos Fiches Outils | Des actions concrètes pour prendre soin de la planète